Actus

Vivement demain ?

Le croyant que je suis s’est interrogé si le « Tout-Puissant » n’avait pas  simplement appuyé sur un reset pour paramétrer le monde de demain. 

Le covid 19 n’est-il pas un tsunami qui a paralysé les hommes ? Il a eu un effet aussi brutal que si vous stoppiez un film en procédant à un arrêt sur image… Juste pour dire aux hommes qu’ils avaient un cerveau et qu’il était urgent de s’en servir.

Cette crise révèle à la fois la fragilité de notre civilisation qui a sombré depuis longtemps sous le poids de la suffisance et de l’outrance.

Piotr Płoszajski, ex-directeur de l’Académie polonaise des sciences, le soulignait fort justement :

«La pandémie actuelle nous rappelle la place qui est la nôtre dans l’écosystème et sa grande instabilité, mais nous resitue aussi, d’une manière plus générale, dans l’évolution. … Nous aurions tort d’oublier que nous ne sommes qu’un épisode historique, une méga-civilisation brillante, qui a réalisé une croissance phénoménale en un temps record, avant de se faire violence à elle-même parce que ses propres inventions l’ont placée, démunie, face à des problèmes qu’elle a elle-même créés. Un Waterloo nous attend, mais à l’échelle mondiale.»

Bien peu sont convaincus que l’homme changera après cet épisode universel qui devrait pourtant avoir des effets positifs sur une prise de conscience collective. 

Y-a-t-il un vaccin pour guérir l’égocentrisme et la bêtise ? 

Le Covid-19 sonnera-t-il la fin du capitalisme? Se dirige-t-on vers un nouveau système? A quels changements s’attendre? Cette pandémie peut-elle modifier les comportements des Etats et des citoyens face au réchauffement climatique? Se dirige-t-on vers un renforcement de la coopération internationale?…

Et que dire des conséquences du confinement… La parenthèse enchantée pour les animaux et le réveil de la faune et de la flore.

Le ralentissement sans précédent des activités humaines a profité à la biodiversité. Dans les villes, la chute des pollutions de l’air, sonore et lumineuse a permis certaines espèces de s’approprier de nouveaux espaces. 

En tirer les enseignements…

L’apparition de pandémies comme celle du Covid-19 – dont l’origine, encore discutée, serait à chercher du côté d’animaux sauvages vendus au marché de Wuhan – est intimement liée « à la dégradation de la biodiversité, qui détruit l’habitat naturel des espèces et les poussent à franchir les barrières inter-espèces ». « Si on repart comme avant, des maladies, il y en aura d’autres, alerte Pierre Dubreuil. Il faut se demander quel type de comportement l’Homme doit avoir vis-à-vis de la nature. Rien ne serait pire que si l’on repart comme avant. »

Ceux qui rêvent de demain et d’après-demain ne savent pas de quoi seront-ils faits ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *